Première édition du ‘’Tournoi Vert’’ : la Sodefor II enlève le trophée Sangaré Mamadou

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Dotée du trophée Mamadou Sangaré, Directeur général de la Société de développement des forêts (Sodefor), la première édition du ‘’Tournoi Vert’’, organisée par la Mutuelle Iroko des Agents de la Sodefor (MIAS) a été remportée par la seconde formation de cette société.

C’était samedi 12 mai 2018 dans l’enceinte de cette entreprise qui se veut citoyenne. Et pourtant, personne n’a osé parier sur l’équipe formée à la halte pour compléter à six, les formations devant prendre part à ce tournoi. Outre ces deux équipes de la Sodefor, les organisateurs ont enregistré les équipes de la Smci, de la Sidam, de la Sgbci, et de la Faz, la formation des artistes du Zouglou.

LATO  CRESPINO, LAGO PAULIN, YODE ‘’ARRETES’’ PAR DES FORESTIERS.Très attendue à ce tournoi et conduite par le chanteur Yodé des côcô, l’équipe de la Faz a été freinée dans sa dynamique de victoire par l’équipe première de la Sodefor sur le score de 2 buts à zéro. C’était en demi-finale.

Toutefois, cela n’a pas empêché les poulains de Yodé de gratifier les mutualistes d’un show. Tour à tour, Yodé, Posso, Petit Sacko, Lato Crepino, Lago Paulin, et le capitaine Jakou des Marabouts, ont mis du baume au cœur des mutualistes présidés par Alain Bley Bitignon qui n’est autre que le Pca de la mutuelle. Dans une ambiance en fanfare, les mutualistes ont savouré la victoire du vainqueur de la 1ère édition de dame coupe mise en jeu dans un esprit fair-play pour faire l’écho de la politique de reboisement.

L’esprit festif de cette journée dédiée aux amis de l’environnement a été aussi marqué par un match de gala entre les joueuses de la Sgbci et celle des hôtes. Les banquières ont fait plier l’échine aux forestières pourchassées sur leurs propres installations. Chacune des formations finalistes, la troisième, et celles du gala ont été récompensées par des enveloppes d’argent, des hectares de forêt, des jeux de maillots.

A l’unisson, le comité d’organisation chapeauté par Mamadou Bachir Diabaté et l’ensemble des invités de la MIAS ont festoyé dans un cadre pittoresque qui invite au respect des espaces verts. « Ce que nous recherchons c’est d’amener les Ivoiriens à respecter la forêt. C’est surtout de sensibiliser sur la nécessité du reboisement qui reste la seule option pour parer au changement climatique », a expliqué le Pco de la cérémonie qui exhorte les autres entreprises à prendre le train en marche.

Facebook

©2017 BERTE AMED. All Rights Reserved. Designed By PARAINZO

Please publish modules in offcanvas position.